Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/10/2009

Des mots, des actes

 

Des mots

"La démocratie irréprochable ce n'est pas une démocratie où les nominations se décident en fonction des connivences et des amitiés mais en fonction des compétences (...) Le fait du prince n'est pas compatible avec la République irréprochable." (Nicolas Sarkosy 14-01-2007).

 « La création du Lycée par Napoléon fut un geste qui signifiait, très concrètement, la fin des privilèges de la naissance. (...) Cela voulait dire que désormais que ce qui compte en France pour réussir ce n'est plus d'être «bien né»; pour réussir, c'est travailler dur et avoir fait la preuve, par ses études, par son travail, de sa valeur. Cela voulait dire que désormais que ce qui compte en France pour réussir ce n'est plus d'être «bien né»; pour réussir, c'est travailler dur et avoir fait la preuve, par ses études, par son travail, de sa valeur».».

Des actes

Parachutage de son fils, le Prince Jean à la tête de l'Epad, jeune homme

qui a travaillé dur: à 23 ans ans, il n'est qu'en 2° année de droit. A quel age a-t-il eu son bac, lui qui est présenté par l'uMP comme quelqu'un de brillant ( pour mémoire, Mazarine pingeot, fille de François Mitterrand est Docteur en philosophie à 24 ans )

qui tire sa légitimité de son élection. C'est si dur quand on s'appelle Sarkozy d'être élu dans le fief de papa

qui tire sa légitimité à la tête de l'EPAD de son élection. Quelle élection curieuse que celle faite par un conseil d'administration qui ne s'est pas encore réuni pour élire son président mais dont 3 semaines à l'avance , on connait le choix. Une élection certainement très difficile dans laquelle les électeurs sont des fonctionnaires nommés par le gouvernement ( on a pris la précaution dans les mois qui précèdent d'en changer 8 sur 9) , des élus des haut de Seine et quelques élus des communes concernées.

Sarkozy ce matin , dans le Figaro, se pose en victime: à travers le prince Jean, c'est lui qu'on vise. Bien sur! Qui a décidé  de vérouiller la main mise du clan sur le coffre fort des Hauts de Seine, si ce n'est lui?

Une fois de plus, les actes montrent que ses mots ne sont que des tigres de papier

14/10/2009

Quoi de nouveau cette année dans l'Education Nationale?

 

 

Rien de bien nouveau, semble-t-il , sinon que le casse de l'école se poursuit : 11200 postes supprimés en 2008, 13500 cette année et 16000 annoncés pour 2010 ! Le tout avec une certaine résignation des enseignants qui subissent chaque année les classes pléthoriques, les heures supplémentaires imposées, les services partagés entre plusieurs établissements, parfois même dans des communes différentes et éloignées.
Quant aux élèves, ils décrochent de plus en plus tôt , certains dès la 6ème ! D'où ce problème d'absentéisme perlé au Collège, massif dans certaines sections de lycées professionnels où l'orientation ne se fait que par l'échec dans les filières générales.

cagnotte.jpgPour remédier à cet absentéisme, révélateur d'un malaise grave, on invente un gadget qui en dit long sur la conception que se font de l'Education Nationale ses promoteurs. Ce gadget c'est  « la cagnotte » , l'argent pour payer les élèves qui veulent bien être présents. Une expérience certes, mais qui aura, n'en doutons pas, vocation à être généralisée. Demain, on n'ira donc plus en classe pour apprendre, pour découvrir, pour se former, mais simplement pour être payé de sa présence. Quelle dévalorisation du sens et du rôle de l'école dans notre société puisqu'elle devient un lieu où on doit être présent contre rétribution !

 

Autre aspect de cette rentrée, qui est passé inaperçu, sauf sans doute de nos élus, c'est le vote à l'Assemblée Nationale de la loi Carle qui porte un coup discret , mais efficace, à l'école publique et à la laïcité.
Cette loi fait obligation aux Maires de financer les écoles privées d'autres communes si leurs administrés ont choisi d'y scolariser leurs enfants. Ce financement sera obligatoire si la commune concernée ne dispose pas d'une capacité d'accueil suffisante dans son école publique ou privée avec, possibilité pour les parents d'invoquer des raisons professionnelles ou médicales ou si un autre enfant est déjà scolarisé en ce lieu. Autrement dit, c'est la prime à l'école privée, d'autant que l'on supprime la nécessité de l'accord du Maire à ce financement dans le seul cas de l'école privée

Lentement mais sûrement, notre système éducatif va vers un système à deux vitesses : des écoles publiques qui accueillent tous les enfants, sans distinction , mais dans lesquelles on diminue les moyens d'enseignement et qui peu à peu se ghettoïsent; des écoles privées qui sélectionnent, qui sont attractives, peu chères car financées largement par l'Etat qui paye les personnels et les collectivités.

Cerise sur le gâteau: le gouvernement supprime proportionnellement moins de postes dans le privé que dans le public .et en prime, dans le cadre du plan espoir Banlieues de Fadela .Amara, il offre au privé des subventions pour créer de nouvelles écoles dans les quartiers défavorisés!

 

10/10/2009

Les 4 opérations

Elu maire pour la première fois en 1995, Raymond Couderc s'était empressé de montre qu'il était fort en calcul. En 1996, il avait multiplié les taux d'imposition....et les Biterrois se souviennent encore de la hausse impressionnante de leur taxe d'habitation

 

2009: Raymond Couderc fait encore plus fort. Il sait diviser et ajouter:

- diviser par 2 les abattements, ce qui touche de plein fouet les ménages les plus modestes. Mais en digne disciple de Sarkozy, il applique l'axyome comme quoi, il faut faire payer les pauvres et protéger les riches.

- ajouter un nouvel impôt, l'impôt agglo.

Et c'est ainsi ,grâce à ses efforts continus ,que Béziers fut distinguée: 3° ville la plus chère de France

Ainsi , Raymond Couderc maitrise parfaitement 3 opérations : l'addition, la multiplication, la division . Il lui manque à apprendre la soustraction.Mais, visiblement ce n'est pas pour demain si on en juge l'endettement de la ville et de l'agglo.

06/10/2009

Béziers, 3° ville plus chère de France

v

Selon le magazine Capital, qui vient d'éditer un palmarès de l'imposition locale pour 450 communes, la ville de Béziers est la troisième commune la plus chère en France en matière d'impôts locaux, avec 1 929 euros en moyenne par foyer ne bénéficiant pas d'éxonération. La hausse de la taxe d'habitation, + 14, 7% entre 2008 et 2009, serait la cause de ce nouveau et mauvais classement.

Midi Libre

30/09/2009

Comment rendre Couderc heureux?

Dimanche et Lundi, 2 pleines pages d'interview de Raymond Couderc dans Midi Libre.

Deux informations capitales:

- Raymond Couderc est malheureux "Si je suis élu président de Région....ça me fera mal de quitter la mairie"

- Raymond Couderc  souffre, dans sa chair en particulier; mais face aux épreuves , il fait front!

Quel est le sens de ces 2 pages? A quoi bon interviewer le candidat de la droite pour les futures élections régionales sans l'interroger sur l'essentiel, c'est à dire ses projets pour la Région. Interview de complaisance, opération de communication destinée à susciter l'émotion, la compassion  autour d'un candidat qui n'a rien à dire?

Il est vrai qu'actuellement la souffrance de l'homme politique est bien notée au box office des communicants! Pensons à Sarkozy, qui a souffert toute sa jeunesse à Neuilly de se sentir déclassé car sa mère n'achetait pas le saumon fumé tranché à la main de chez Fauchon! Ca ne lui a pas si mal réussi!

 Hier enfin, nouvelle apparition de Raymond Couderc dans Midi Libre , et cette fois ci un Couderc pas content. Pas content car le bilan du débat public sur la ligne nouvelle Montpellier Perpignan n'allait pas dans son sens. L'ensemble des intervenants, collectivités territoriales ou entrepreneurs, font le choix d'une ligne mixte, voyageurs-fret ..... alors que lui opte pour une simple LGV voyageurs! Une vision à court de terme, de boutiquier qui ne voit pas plus loin que son nez , ou que son terroir.

Comment peut-on prétendre vouloir être président de Région en étant si recroquevillé sur bout de territoire ? L'intérêt de notre région, c'est de consolider sa position de carrefour, de développer ses zones d'activités économiques et en particulier le port de Sète, de faciliter la mobilité  de ses habitants et de désengorger ses autoroutes de tous ces camions accidentogènes. Et puis, comme le soulignent les intervenants, " c'est le choix de l'avenir"

Finalement, si nous voulons  faire de Raymond Couderc un homme heureux, laissons le dans sa chère mairie jusqu'aux prochaines municipales!

 

Georges Frêche soutient la candidature de Didier Codorniou

Extraits de l'interview de Georges Frêche avec Midi Libre - Journaux du midi
Georges Frêche ,  président du conseil régional du Languedoc-Roussillon est interviewé par le journaliste Olivier Schlama de Midi Libre. Nous vous proposons,ici, quelques extraits. Pour plus d'informations, lisez le quotidien régional ce mercredi 30 septembre. Reportage : Vincent Pereira

27/09/2009

Carbone

 

Dans un interview aujourd'hui au JDD , François Fillon vient de déclarer « Que le PS conteste la taxe carbone est incroyable. Ce parti n'a plus d' imagination ni de cap »!

Pourquoi contestons nous l'instauration de cette taxe carbone? Parce qu'elle est fiscalement injuste!

Une fois encore, ce sont les plus modestes qui seront le touchés. Il n'a qu'à considérer l'exemple de la TIPP qui pourrait être assimilée à une tax ecarbone (même si ce n'était pas son objectif ):son poids est 3 fois plus élevé dans le budget des ménages les plus pauvres que dans celui des plus riches . Des véhicules plus anciens - donc davantage consommateurs de carburant- , un habitat plus éloigné du lieu de travail car moins cher , que l'on soit locataire ou propriétaire ( il n'y a qu'à voir les prix des terrains ou les prix des loyers dans les villages), des solutions de transport en commun quasiment inexistantes ou très peu pratiques, tout cela est pénalisant. D'ailleurs, quand le prix des carburants avait explosé, Lionel Jospin ne s'y était pas trompé en créant une TIPP flottante.

Cela peut sembler très bien de vouloir mettre en place une solidarité verticale au profit des générations futures.Mais cela doit-il l'être au détriment d'une solidarité horizontale? D'autant plus que cette solidarité est mise à mal par la politique du gouvernement. L'impôt sur le revenu, le seul impôt progressif qui permet de corriger les inégalités, ne représente plus grand chose dans les recettes de l'Etat , les plus riches bénéficiant de nombreuses niches fiscales et du bouclier fiscal .Est ce juste? N'est ce pas être fidèle à notre " cap" que de le contester?

Quant à l'imagination, il est vrai que la droite n'en manque pas. Avec la taxe carbone, elle fait un coup politique en se peignant en vert ; elle réussit à créer un nouvel impôt en le parant de vertus morales ( qui serait  assez fou pour remettre en cause le nouveau millénarisme qu'est la planète en danger?); enfin, elle renfloue en partie les caisses de l'Etat sans avoir à remettre en cause les 2.5 milliards offerts aux restaurateurs  et sans revenir sur les 15 milliards du bouclier fiscal.

 

 

 

20/09/2009

Psychose

Après avoir été la star de l'été, la grippe A est la star de l'automne ! C'est le sujet qui eclipse quasiment tous les autres.

Epidémie débutant au Mexique dans un premier temps, elle s'est propagée très vite, marqueur de la mondialisation. Et en même temps , vecteur de toutes les peurs, de toutes les psychoses.Apparaissant comme un véritable fléau, elle modifie la perception que l'on a de l'autre et le vocabulaire utilisé. En effet, on n'est plus malade, on est CONTAMINE! Et il nous faut nous protéger  par des "gestes -barrières",l'autre étant perçu comme un danger potentiel (on est loin de la fraternité!)

Le gouvernement a surfé et surfe sur cette psychose, régulièrement entretenue( premiers cas en Europe, puis en France, premiers morts dont l'annonce fait la une de la presse).Et il a mis en scène sa vigilance: achats de masques, stocks de Tamiflu, commandes massives du vaccin à venir, mise en place de plans en cas de crise (fermeture des établissements scolaires avec "continuité pédagogique", limitation des audiences dans les tribunaux, interdiction des réunions publiques à partir d'un certains £ de malades...) Le message: le gouvernement est en guerre ; le gouvernement  vous protège; ayez confiance.

Paradoxalement,malgrè ce branle-bas de combat, la France est le pays d'Europe  où il y a le plus de cas de  grippe A.

Fort heureusement, cette grippe n'est qu'une grippette , le taux de mortalité par rapport à la grippe saisonnière étant faible. Mais le gouvernement reste moblisé.... La grippe A fait au moins une heureuse: Roseline Bachelot qui , parce qu'elle doit rester à son poste de combat, abandonne  les régionales !Et oui! Un ministre battu, ça donne un ministre viré!

 

08/09/2009

Verts

Où sont passés les Verts?

Muets depuis leur succès aux Européennes, les voici qui viennent de réapparaitre sur le perron de l'Elysée. Petits télégraphistes de Sarkozy, plus précisément......transmettant au Premier Ministre que ses annonces sur la taxe carbonne étaient démenties par le Président.

Vert, toujours. C'est la couleur qu'arborent tous les pontes de l'UMP avec leur chandail, négligeamment jeté sur leurs épaules (loi du genre: il faut faire jeune et décontracté).uMP.gifBenoît Apparu au Campus d'été des jeunes UMP (Jean-Sébastien Mora).v

Signe ou coïncidence?uMP.gif

Nouvelle cible de l'UMP à n'en pas douter! Xavier Bertrand déclare ce matin dans le Figaro: "J'ai noté que le discours de la secrétaire nationale des Verts, à La Rochelle, était beaucoup plus virulent vis à vis du PS que vis à vis de nous"

CQFD

05/09/2009

Haro sur les riches

Nous avons un bien étrange gouvernement. Après avoir caliné « les riches », voici que depuis quelques jours, le gouvernement s'en prend à eux.Le ministre du budget , brandissant une liste de 3000 d'entre eux qui ont caché leur argent en Suisse, les menace de ses foudres. « Et ce n'est pas du bluff », assure-t-il! Il va leur faire rendre gorge ....

Aujourd'hui, nouvel épisode dans le combat contre l'évasion fiscale : le gouvernement prépare un package de mesures « anti-évasion fiscale » pour la prochaine loi de finance.Certes, l'enjeu est de taille : il y aurait une quarantaine de milliards à récupérer en ces temps de caisses vides .

 

Mais là, je ne comprends plus. Comment se fait-il qu'il y ait une telle campagne alors qu'on nous a expliqué , à longueur de médias, qu'il ne fallait surtout pas effrayer les riches contribuables et que pour cela , on les mettait à l'abri de l'impôt (toujours trop élevé pour eux !) en inventant le fameux bouclier fiscal ! Non seulement on les protégeait et ils pouvaient tranquillement prospérer mais en prime, tous ceux qui planquaient leur argent ailleurs (type Johnny Halliday) allaient s'empresser de le rapatrier!

La politique sarkozienne aurait-elle échoué?ou n'est ce pas plutôt un effet de com mâtiné d'une amnistie fiscale déguisée?

 

01/07/2009

Etat des lieux

3 semaines après la gifle des Européennes, quoi de neuf sous le soleil ?

  • On a trouvé la réponse magique à tous nos problèmes: c'est les primaires.Et peu importent que les propositions de Montebourg en la matière fassent plus penser à une usine à gaz - éteignoir quà un processus dynamique! On ne parle plus que de cela. C'est devenu l'alpha et l'oméga de la pensée socialiste. Il n'y a qu'à voir l'activisme de P. Moscovici sur Facebook pour faire signer sa pétition et qui se plaint ce soir de n'avoir pu rassembler que 1600 signatures

 

  • Sitôt le choc des 16 % encaissé, la course à l'échalotte a repris, avec plus de vigueur encore. On multiplie les colloques, les séminaires, les fans-clubs.On se déclare ouvertement candidats à la présidentielle ou disponible pour l'être, ou peut-être candidat si on vous offre l'investiture sur un plateau. Chaque "leadeer" -ou qui aspire à l'être - monte sa chapelle.

 

  • La gauche poursuit sa balkanisation tout en faisant de grandes invocations au rassemblement. Dernier concept en vogue ( c'est Mélanchon qui l'expliquait ce matin sur France Inter ): créer son propre parti pour favoriser l'union. Autrement dit, fragmenter pour mieux ressouder!

 

  •  Cette balkanisation ajoutée à la folie des egos aboutit à de véritables gachis comme celui des élections municipales à Perpignan. Alors que la gauche , qui avait loupé l'election de peu en 2008, disposait d'un boulevard avec la fraude à la chaussette , elle a offert à Alduy une magnifique victoire pour des histoires de cornecul.

Ce n'est pas la première fois que nous excellons en la matière et pas seulement à Perpignan. Le souvenir des sénatoriales héraultaises n'est pas si lointain.

Il ne reste plus qu'à espérer que pour les échéances régionales à venir, nous sachions en tirer les leçons et que nous ne sombrions pas dans les mêmes travers. Il serait ignominieux que nous amenions une fois de  plus sur un plateau la victoire à la droite.

 10-11-062.jpg

23/06/2009

Lettre à Martine Aubry

 

Chère camarade,

 

Je suis atterrée par tes déclarations concernant Georges Frêche et qui font la Une de Midi Libre.

 

Je ne comprends pas qu'alors que nous avons pris une claque magistrale il y a à peine quelques jours tu puisses tenir de tels propos qui ouvrent la boite de Pandore et qui plombent délibérement les chances du Parti Socialiste de conserver la région Languedoc Roussillon!

 

Je ne comprends pas non plus que , Première Secrétaire, tu puisses décider autoritairement qui a ou n'a pas ton imprimatur pour être tête de liste aux élections régionales!

 

Jusqu'à preuve du contraire, le PS est un parti démocratique et ce sont les miltants qui expriment, par leur vote, leur choix. Ce sont ces mêmes militants qui t'ont désignée , à une courte majorité, Première Secrétaire et que tu bafoues par ces propos.

 

Lorsque l'on est responsable du PS et qu'on a l'ambition de le rénover , on en respecte les valeurs, même « à titre personnel ».

 

Georges Frêche a accompli à la tête de la Région un travail remarquable et reconnu par tous , même par ses plus farouches adversaires ( de droite comme de gauche). Laisse donc les militants se prononcer sereinement.

 

Reçois, chère camarade, mes amitiés socialistes.

 

Karine Chevalier

 

26/05/2009

Au nom de ...

C'est au nom de la liberté que ces dernières années ont été "détricotées" de nombreuses dispositions du code du travail.

C'est au nom de la liberté de travailler plus que les 35 heures ont été "assouplies". Au nom de la liberté de faire des heures supplementaires ...

C'est au nom de la liberté que l'on veut autoriser le travail du dimanche...

Maintenant, l'argument de la liberté est usé jusqu'à la corde et ne prend plus. Aujourd'hui, c'est au nom de l'écologie que l'inénarrable Lefebre lance le télétravail pendant les congés maladies ou les congés maternité. Il est bien évident d'ailleurs que derrière tout arrêt de travail se cache une fainéant en puissance.....

12/05/2009

Le 8 Mai: tous à la messe !

UnePatriote8mai.jpg

Le 8 mai, c'est la commémoration de la capitulation sans condition  de l'Allemagne, c'est la commémoration de la victoire des Alliés sur le nazisme. Ce jour férié  n'a donc strictement rien à voir avec quelque fête religieuse que ce soit.

Le President de la République depose une gerbe au monument du Soldat Inconnu, passe éventuellement en revue les troupes, comme il l'a fait cette année avec la Marine. Dans toutes les communes ont lieu des cérémonies  devant les monuments aux morts.
A Béziers, cette cérémonie, toute républicaine, s'organise de manière très particulière:

  • " 8 heures : dépot de gerbes à la plaque Jeanne d'Arc, à la statue Jean Moulin
  • 9 h 15 : cathédrale Saint Nazaire : messe
  • 10 h15  :  départ pour le monument aux morts au Plateau des poêtes."

Et moi qui croyais naïvement que nous étions dans un Etat laïque!

Même Sarkozy n'ose pas..... lui qui pourtant trouve que le curé est plus apte à transmettre des valeurs morales que l'instituteur!

 

09/05/2009

9 Mai: fête de l'Europe

fete-l-europe.jpg

Aujourd'hui, 9 mai, c'est la fête de l'Union Européenne. Une fête qui passe régulièrement inapperçue, même si cette année, à 1 mois des élections européennes, elle devrait avoir davantage de relief.

Pourquoi le 9 Mai, fête de l'Union Européenne?

C'est parce que le 9 Mai 1950 , lendemain de l'anniversaire de la capitulation allemande, Robert Schuman prononça le discours qui lancera l'aventure européenne

..

"La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent.

La contribution qu'une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le champion d'une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix. L'Europe n'a pas été faite, nous avons eu la guerre.

L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes, créant d'abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l'opposition séculaire de la France et de l'Allemagne soit éliminée : l'action entreprise doit toucher au premier chef la France et l'Allemagne.

Dans ce but, le gouvernement français propose de porter immédiatement l'action sur un point limité, mais décisif :

Le Gouvernement français propose de placer l'ensemble de la production franco-allemande du charbon et d'acier sous une Haute Autorité commune, dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d'Europe.

La mise en commun des productions de charbon et d'acier assurera immédiatement l'établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne, et changera le destin des régions longtemps vouées à la fabrication des armes de guerre dont elles ont été les plus constantes victimes."

05/05/2009

Pourquoi appelle-t-on le 1 Mai la fête DU TRAVAIL?

C'est la question que me posait mon fils hier, alors que nous nous rendions à la manif. Pourquoi pas fête DES travailleurs?

Petit retour en arrière.

A la fin du XIX° siècle, la grande revendication des syndicats porte sur le temps de travail, et en particulier l'obtention de la limitation de la journée à 8 heures.

Aux USA, en 1884, les principaux syndicats s'étaient donné deux ans pour atteindre cet objectif et avaient choisi de débuter l'action le 1 Mai, qui correspondait au début de l'année comptable. Arrive le 1 Mai 1886.Beaucoup de travailleurs passent à la journée de 8 heures. Mais tous les patrons ne le font pas : 340 000 ouvriers environ n'ont rien obtenu. Le 1 Mai 1886 , ils se mettent en grève. Quelques jours, plus tard, le 3 Mai, à Chicago,une manifestation se finit mal: 3 morts. Le lendemain a lieu une marche de protestation. Alors que les manifestants se dispersent, une bombe éclate : 15 morts parmi les policiers.A la suite de ces tragiques évènements, un procés a lieu. La justice n'y va pas de main morte, condamnant à la pendaison 5 syndicalistes et 3 autres à la prison à perpétuité, et ce malgré des preuves incertaines.

1ermaiGrandjouan.jpg3 ans  plus tard, la II Internationale socialiste se réunit à Paris et se donne pour objectif d'obtenir la journée de 8 heures puisqu'en France, on en très loin. Et pour ce faire,on choisit le 1 mai comme jour de manifestation internationale, en rappel de ce qui a eu lieu aux USA.

Le 1 Mai 1891, à Fourmies, la manifestation tourne au drame. L'armée tire: 10 morts. A partir de là, la manifestation  du 1 Mai devient " rituelle" pour les mouvements syndicaux de la  plupart des pays européens. Avec toujours en ligne de mire la revendication de la journée de 8 heures (soit 48 par semaine). En France, la journée de 8 heures  ne sera pas  légalisée avant  1919.

Alors, pourquoi "Fête du travail " et pas fête des travailleurs?

En 1941, le Maréchal Pétain s'en mêle. Lui dont la devise est "Travail, Famille, Patrie" veut rallier  les ouvriers à la Révolution Nationale. Et pour ce faire, sur proposition de René Belin, ex de la CGT devenu son secrétaire d'Etat  au travail, il décrête que le 1 Mai sera désormais la Fête du Travail et de la Concorde Nationale et que ce sera un jour chômé! ( ce n'est encore une fois qu'une imitation d'Hitler puisque , arrivé au pouvoir en janvier 1933, il vavait du 1 mai 1933 une journée chômée et payée ...)

Pour Pétain, le 1 Mai favorise aussi le développement du culte du chef car c'est aussi la Saint Philippe!

Voilà pourquoi le 1 Mai en France n'est pas seulement une journée de manifestations syndicales mais aussi une journée particulière pour le Front National.

.Affiche_du_FN_scandaleuse_s.jpg

26/04/2009

Inauguration sous la pluie!



DSCN1290.JPG



DSCN1311.JPG


DSCN1312.JPG


DSCN1315.JPG

Le Parlement Européen maillon fort des institutions

Les élections européennes suscitent l'indifférence. Depuis 1978, année de la première élection des députés au suffrage universel, l'abstention est importante. Et il semblerait, au vu des premiers sondages , que 2009 ne déroge pas à la règle, voire soit même pire ...

Si ,à sa création, le Parlement Européen était « le maillon faible » des institutions puisqu'il avait essentiellement un rôle consultatif, son rôle s'est renforcé au fil des traités .Ses pouvoirs sont conséquents et le seront encore plus quand le traité de Lisbonne sera mis en application.

Le Parlement Européen vote le budget, ce qui est l'acte le plus important dans une organisation démocratique. Et nous ,les socialistes, nous voulons que ce budget qui est très faible (limité à 1% du PIB, 15 fois moins important que le budget fédéral des USA) soit renforcé pour lutter efficacement contre la crise et pour financer de grandes infrastructures.

Le Parlement Européen élit le président de la Commission Européenne sur proposition du Conseil Européen. Et nous savons à quel point le choix de la personnalité qui occupe cette fonction est important. Il n'y a qu'à voir l'action d'un Jacques Delors en comparaison de celle de Barroso... Là aussi, les socialistes et les sociaux démocrates, s'ils sont majoritaires, ont un candidat , Poul Rasmusssen..

Enfin, dans des domaines qui seront de plus en plus nombreux, le Parlement Européen a un pouvoir de co-décision. En juin 2008, sous la présidence tournante française, Xavier Bertrand, alors ministre du Travail, propose et fait voter par le Conseil des Ministres de l'Union un texte relevant la limite hebdomadaire du temps de travail à 60 heures, autant dire un retour allègre vers le XIX° siècle. Les députés européens , en décembre 2008, se sont prononcés majoritairement contre et ont retoqué ce texte.

Nous devons donc nous mobiliser pour que ces élections soient un succès. Manifester, c'est bien ; donner un débouché politique à nos aspirations, changer les orientations de l' Europe par notre bulletin de vote ,lui donner un nouveau sens, c'est mieux. . Pour cela, le 7 juin, nous devons envoyer une majorité de députés socialistes au Parlement Européen.

parlement_europeen_.jpg











22/04/2009

donner un nouveau sens à l'Europe

traite_rome.1237940029.jpgLe rêve européen, c'est la paix et la prospérité. Le 9 Mai 1950, Robert Schuman donne le coup d'envoi de l'aventure européenne « L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l’opposition séculaire de la France et de l’Allemagne soit éliminée  »
Le traité de Rome en 1957 ajoute à l'objectif de la paix celui de la prospérité: « La communauté a pour mission par l’établissement d’un marché commun de promouvoir (…) un relèvement accéléré du niveau de vie et des relations plus étroites entre les états qu’elle réunit. »

Ces 2 objectifs ont été largement réalisés.
Nous sommes les premières générations à ne pas avoir vécu sur notre sol, dans notre chair , la guerre, alors que de la guerre de 30 ans au XVII°siècle aux deux guerres mondiales en passant par les guerres napoléoniennes, l'Europe a toujours été en proie à ce fléau.
Les pays européens sont prospères, même si tout n'est pas parfait et bien que la crise actuelle nous touche de plein fouet. Leur IDH (Indice de Développement Humain ) est élevé. Nombreux sont ceux qui tentent, au péril de leur vie, de s'installer sur notre continent pour bénéficier de ces richesses.
Pourtant, l'aventure européenne ne fait plus rêver bon nombre de nos concitoyens et c'est même le doute , le scepticisme qui s'installent. Doute dans l'organisation de la construction européenne, dans le fonctionnement des institutions, dans la finalité de l'Europe.
Ces doutes, ce scepticisme, voire cette défiance se sont exprimés à travers le rejet de la constitution.

Or pourquoi de tels doutes? Pourquoi une telle incompréhension?
Essentiellement parce que les gouvernements, quels qu'ils soient, ne veulent pas assumer les choix politiques qu'ils ont faits au Conseil Européen ,.se sont toujours défaussés.... Tout ce qui est impopulaire, c'est « la faute de l'Europe », des « technocrates de Bruxelles », bref d'une Europe conçue comme un «  deus-ex-machina » sur lequel on n'a aucune prise!
Pourtant, c'est le Conseil Européen rassemblant les chefs d'état et chefs de gouvernement des pays de l'UE qui est à l'origine des choix politiques, la Commission préparant ses travaux et mettant en application les décisions prises. Dernier exemple en date de cette schizophrénie politique: il y a quelques semaines, Michel Barnier, ministre de l'agriculture, vote en faveur d' un texte sur les « nouvelles pratiques oenologiques » permettant de donner l'appellation « rosé » aux mélanges de vins rouges et blancs. Face au tollé provoqué par cette décision, Michel Barnier, candidat UMP, a oublié son vote et accuse l'Europe de vouloir (par on ne sait quel miracle et avec on ne sait quelle légitimité!) imposer cette mesure....

D'autre part, en matière de développement économique des territoires, l'action de l'UE n'est pas réellement perceptible . C'est l'Etat qui distribue les subventions européennes par l'intermédiaire des préfets. Nul panneau pour indiquer que l'UE a participé au financement de tel ou tel projet. Donc une action invisible pour le citoyen.

Enfin, depuis 5 ans, l'ensemble des choix faits sont d'inspiration néo-libérale et nous inquiètent fortement. En effet ,l'ensemble des institutions européennes sont dirigées par la droite:
un Conseil Européen composé d'une majorité de gouvernements de droite
une Commission Européenne qui est l'émanation de ces gouvernements
un Parlement Européen élu en 2004 avec une majorité de droite.

Par conséquent, dans un tel contexte, les élections au Parlement Européen le 7 Juin constituent un enjeu essentiel car désigner une majorité de députés socialistes nous permettra de changer la donne et de définir de nouvelles orientations pour l'Europe. Nous sommes d'ailleurs la seule force politique à avoir élaboré un programme commun européen , le Manifesto. Nous voulons relancer l'économie en faisant un grand plan de relance européen; nous voulons une nouvelle croissance , verte et durable, et pour cela mettre l'Europe en tête de la luttte contre le réchauffemement climatique; nous voulons faire progresser la justice dans la nouvelle Europe sociale. Bref, nous voulons transformer l'Europe, lui donner un nouveau sens . Et cela peut devenir possible le 7 juin


18/04/2009

La mémoire salie de Roger Salengro (suite)

affiche-marine-salengro-1.gif Non seulement le Front National salit la mémoire de Roger Salengro mais encore il falsifie l'Histoire. Le Pen prétend que Roger Salengro voterait Front National car il aurait institué une loi instaurant la préférence nationale. C'est faux. Cette loi n'existe que dans son imagination . Et gràce à une curieux traitement de l'Histoire

→ En 1931, les socialistes déposent une proposition de loi qui veut limiter l'entrée des étrangers .En effet, à cette époque, les socialistes pensent l'immigration comme un moyen pour le patronat de faire baisser le coût de la main d'oeuvre puisque ouvriers français et ouvriers étrangers n'ont pas les mêmes droits. Aussi, leur proposition de loi prévoit d'obliger les patrons à payer des salaires identiques aux ouvriers français et étrangers avec fortes amendes à la clé:« Un salaire normal égal pour chaque profession, et dans chaque profession pour chaque catégorie d’ouvriers au taux couramment appliqué dans la ville ou la région où le travail est exécuté. » art.7.
Il comprend aussi une disposition révolutionnaire à cette époque: indemniser le chômage de la même manière. « Les travailleurs étrangers admis à travailler en France percevront les secours du chômage dans les mêmes conditions que les travailleurs français » art. 9.

Cette proposition de loi est combattue par la droite et l'extrème droite car trop favorable aux étrangers .Elle ne sera pas adoptée. On est loin de la « préférence nationale » prônée par le Front national!

→ En 1932, le gouvernement Herriot (radical) propose une autre loi limitant l'entrée des travailleurs étrangers mais là, il n'est pas question de prévoir d'égalité de traitement entre ouvriers français et étrangers. Les députés de la SFIO , dont Roger Salengro, votent contre cette loi qui sera adoptée malgrè eux.

.Affiche_du_FN_scandaleuse_s.jpg


Voici l'affiche que devrait utiliser le FN pour ne pas gruger ses électeurs

17/04/2009

La mémoire salie de Roger Salengro

Le 22 Novembre 1936, une foule immense, silencieuse, se presse devant l'Hôtel de ville de Lille pour rendre un ultime hommage au maire socialiste de la ville ,Roger Salengro.

Roger Salengro , sali dans son honneur , s'était donné la mort quelques jours plus tôt.

Ministre de l'Intérieur du Front Populaire,socialiste, il était poursuivi par la vindicte de l'extrème droite parce qu'il avait fait voter la loi sur la dissolution des ligues.salengrocyclistes41936b.jpg
Et l'extrème droite s'en était donné à coeur joie dans ses journaux, "l'Action Française " et "Gringoire " en particulier, l'accusant à longueur de colonnes d'avoir déserté pendant la Grande Guerre.

Roger Salengro ne supporta pas d'être ainsi sali, lui qui avait été un soldat exemplaire . Combattant en Artois puis en Champage, il est fait prisonnier le 17 octobre 1915 par les Allemands alors qu'il était dans leurs lignes, cherchant à secourir son ami, le sergent Denailly. Il est enfermé dans un camp de prisonniers en Allemagne. En avril 1916 , désigné pour faire partie d’un convoi de 40 prisonniers français pour aller travailler dans une usine de matériel de guerre,il organise le refus : "Je préfère être fusillé que travailler contre mon pays" .Pour cela, il est condamné par un conseil de guerre allemand à être interné dans le camp disciplinaire de Kottbus. Il en ressort en 1918 , pesant 40 kg...

Aujourd'hui, c'est la mémoire de Roger Salengro qui est salie.

L'extrème droite, qui, en son temps , a provoqué sa mort par l'infamie , affiche dans sa région, dans sa ville , son portrait en prétendant qu'il Blumfrontpop36.jpgvoterait pour le Front National. Lui, l'homme de gauche, socialiste de toujours, artisan des accords de Matignon qui créent , entre autres, les congés payés, lui qui était imprégné des valeurs républicaines d'égalité, de solidarité, lui qui a combattu les ligues d'extrème droite en faisant voter leur dissolution ...

Cette affiche du FN n'est pas un cas isolé: dans notre région, c'est Jean Jaurès, natif de Castres, député de Carmaux qui est placardé. Cela correspond à une stratégie d'ensemble destinée à brouiller les repères. Cela avait si bien réussi à Sarkozy en 2007 qui citait à longueur de discours les noms de Jaurès, Léon Blum...

Il est vrai que le Front National n'en est pas à son coup d'essai. Son nom même en est l'illustration puisque ce parti s'est approprié, à sa fondation,le nom d'un réseau de résistants,"Front National". Mais ce n'est peut-être qu'un détail....

front national.jpg

09/04/2009

Humour?Vous avez dit humour?



Après le discours de Sarkozy à Dakar qui véhiculait les pires clichés sur "l'homme africain", "pas enocre entré dans l'Histoire" car répétant inlassablement les mêmes gestes, voici le discours d'un membre de l'UMP qui ,d'après ses compagnons ,est plein d'humour. Encore un poncif bien raciste: une femme en boubou ne peut-être qu'une femme de ménage. Bravo la beaufitude!

08/04/2009

Réponse à Raymond Couderc

Suite aux propos tenus par Raymond Couderc à mon égard en Conseil Municipal et rapportés par Midi Libre, voici le courrier que j'ai envoyé à ce quotidien

"J’ai été très surprise, à la lecture de votre édition du 1 Avril, de me voir, moi, simple citoyenne, prise à partie par le Maire de Béziers en pleine séance du Conseil Municipal pour une lettre que j’avais envoyée au courrier des lecteurs de votre journal .Il ne s’agissait pourtant pas d’un poisson d’avril !!
Aurais-je été « ignare » de me fonder sur des chiffres parus « dans un grand quotidien régional » (le vôtre), et qui n’ont pas été démentis par M. Couderc ? Lui qui, sans vergogne, 14 ans après, nous refait le coup de l’héritage !
Il aurait été le sauveur de Béziers, l’endormie, après 6 ans d’endettement de la municipalité d’Alain Barrau !
M.Couderc a la mémoire courte. Ancien Adjoint de la municipalité de Georges Fontès, il ne pouvait ignorer que lorsqu’Alain Barrau a été élu en 1989, il avait été confronté à l’énorme endettement que lui avait laissé son prédécesseur pour la construction du pont d’Occitanie et du stade de la Méditerranée !
Cela dit, je suis consternée par l’attitude inqualifiable- pour ne pas dire grossière- de M. Couderc qui tente d’éluder un débat concernant l’ensemble des Biterrois en s’en prenant en séance publique à quelqu’un qui n’est pas élu et ne peut lui répondre, et en tenant des propos injurieux à son égard.
Le Maire de Béziers, qui vient de créer l’impôt agglo, perdrait-il son sang-froid lorsqu’on lui chatouille son tendon d’Achille ? On peut comprendre son énervement après les propos de J.F. Corbières, adjoint chargé de l’exécution budgétaire,qui, évoquant un endettement élevé, a déclaré que la Ville devait retrouver «  des zones plus fréquentables d’ici 3 ans » !"

04/04/2009

La lettre qui énerve Couderc

Voici la lettre publiée au courrier des lecteurs de Midi Libre qui a tant énervé Couderc qu'il en a perdu son sang froid...

"Vous avez publié la semaine dernière une série d'articles sur les villes de la région 1 an après les municipales.Ce qui m'a semblé particulièrement interessant et instructif ,c'est que vous avez mis en regard de chaque ville un certain nombre de données chiffrées- que ce soit sur les résultats électoraux, la richesse des ménages, les budgets, la dette- qui permettent de faire des comparaisons objectives. Ce que je me suis amusé à faire en ce qui concerne Béziers et Montpellier car le maire de Béziers ne cesse de dire à longueur de discours que Béziers est en concurrence avec Montpellier.
Et là, les résultats sont pour le moins surprenants.

En effet, en terme de richesse des ménages, les deux villes sont quasiment à égalité ( environ 13 000 € en moyenne par ménage) .

Pour ce qui est de l'endettement, la palme revient indiscutablement à Béziers. Pour chaque Biterrois, la dette est de 1605 € alors qu'elle n'est que de 170 € par Montpelliérain.

En terme d'attractivité, l'avantage est indéniablement à Montpellier .Près de 50 000 personnes sont venues s'y installer au cours des 15 dernières années soit une hausse de 21 % alors que la population de Béziers n'a augmenté que de 1,75 % dans la même période. Et même, si l'on compare avec les autres villes de la région, Béziers fait même moins bien que Carcassonne en croissance démographique alors qu'elle bénéficie de la littoralisation.

Vous aviez intitulé votre article « le réveil de l'endormie ». L'endormie dort encore à poings fermés et ce ne sont pas les beaux discours du maire , déconnectés de la réalité statistique, qui l'ont réveillée."

01/04/2009

Endettement : la charge de Couderc contre Chevalier




Raymond Couderc avait commencé fort, avant-hier soir en conseil municipal, à l'heure de discourir sur le compte administratif 2008 de la commune. Jean-François Corbière, adjoint chargé de l'exécution budgétaire, avait évoqué un endettement assez haut, la Ville devant retrouver « des zones plus fréquentables d'ici trois ans ».

Raymond Couderc a profité de la présentation pour régler quelques comptes : « Une lectrice ignare d'un grand quotidien régional (Ndlr : c'est nous...) a comparé de façon imbécile (Ndlr : c'est elle...) la dette de Montpellier et de Béziers sans savoir qu'à Montpellier la commune a refilé toutes les compétences avec des grosses dettes à l'Agglo. » Couderc ne l'a pas nommée, et seuls les lecteurs très attentifs de Midi Libre auront pu identifier... Karine Chevalier, socialiste biterroise et ancienne adversaire de Raymond Couderc aux sénatoriales.
C'est effectivement dans le courrier des lecteurs que Karine Chevalier avait livré son point de vue. Arrivée un peu plus tard au conseil municipal dans les rangs du public, la socialiste « ignare » n'a pas entendu la charge du maire. Lequel s'en est aussi pris à la gestion communale d'avant 1995 et son arrivée aux commandes : « En 1993, 1994 et 1995, on avait appuyé trop fort sur la pédale de l'investissement sans prendre suffisamment de précautions. Le ratio de solvabilité avait dépassé 21. On est à 9,5 aujourd'hui, ce qui est tout à fait raisonnable.
» S'il était à 5 il y a peu, l'aggravation de l'endettement est maîtrisée
, a insisté Raymond Couderc : « Il fallait utiliser cette bonne santé vertueuse pour faire des investissements. » Une version contestée par le communiste Aimé Couquet qui estime que « l'endettement de 1828 € par habitant à Béziers est très important, ce n'est pas une paille dans une période comme celle-là ».
Arnaud Boucomont, Midi Libre