Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/09/2015

Le choc des photos, le poids des mots.

Il aura fallu la photo de ce petit garçon, mort noyé sur la plage pour que ceux que l'on appelait jusqu'à présent les migrants deviennent des réfugiés. 

Il aura fallu cette photo pour que ces hommes, ces femmes, ces enfants ne soient plus des statistiques froides de cadavres déshumanisés , égrainées jours  après jours sur les chaines d'infos. 

Il aura fallu l'émotion suscitée par cette photo pour que ces hommes, ces femmes, ces enfants qui fuient la guerre, l'oppression,  le totalitarisme ne soient plus vus comme des envahisseurs à l'assaut de la riche Europe.

Il aura fallu le courage politique d'une femme , Angela Merkel ,consciente des responsabilités historiques de l'Allemagne et porte-drapeau des valeurs qui fondent l'UE pour que les portes s'entrouvrent .« Les droits civils universels étaient jusqu’ici étroitement associés à l’Europe et à son histoire. Si elle échoue sur la question des réfugiés, ce lien étroit se briserait et ce ne serait plus l’Europe telle que nous nous la représentons. »

Il parait que la France est la patrie des droits de l'Homme......

 A lire  ICI le texte de Guy Sorman « Les réfugiés d’aujourd’hui me rappellent mon père fuyant le nazisme »

 

 

 

Les commentaires sont fermés.