Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2015

Rassemblement #républicain à #Beziers le 9 mai

 

Nos associations et organisations appellent tous les citoyens attachés aux valeurs républicaines à se rassembler devant la statue de Jean Moulin, Biterrois de naissance et Héros de la Résistance, pour dire leur opposition et leur condamnation des déclarations du Maire de Béziers sur les statistiques ethniques et religieuses des écoliers de Béziers.

Nous refusons les théories abjectes professées par l’extrême droite et nous dénonçons ceux qui s’en servent pour porter atteinte à la cohésion sociale et au pacte républicain.

Nous sommes attachés à une société qui respecte la dignité de chaque citoyen et nous sommes vigilants quant au respect des droits de tous.

 

Appel à un Rassemblement Citoyen

Samedi 9 mai 2015 à 10h30

Place du 14 Juillet – Champs de Mars

Devant la statue de Jean Moulin

 

-        Pour dénoncer l’extrême droite qui stigmatise et qui divise

-        Pour défendre la République laïque et sociale

-        Pour faire vivre les idéaux de tolérance et de fraternité

 

 

 

07/05/2015

Fichage

fichagegeluk.jpg

06/05/2015

Les bobards de Ménard

 

 

Ce soir, Ménard affirme qu'il n'y a jamais eu de fichage des élèves de Béziers.

Il est matériellement impossible de déterminer que 64,6 % des écoliers biterrois seraient de confession musulmane au vu de leur prénom , sans les avoir préalablement fichés.

 

De deux choses l'une : ou il y a eu fichage des enfants en fonction de leur prénom, ce qui est abject. Ou il sort ce chiffre de son cerveau fécond pour faire l'apologie de la théorie du grand remplacement, ce qui est tout aussi abject .Dans les 2 cas , Ménard raconte des bobards.

 

fichage.png

 

05/05/2015

Robert : origine Pétain


Quand Ménard explique qu'il décompte dans sa commune les enfants en fonction de leur religion supposée, il n'est pas seulement hors la loi, il est en dehors de la République. Rappelons que notre constitution dans son article premier «  assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion ». Ménard a choisi de se distinguer et de distinguer les citoyens de Béziers et pire encore, les enfants de la République. De plus, ne reculant devant aucun amalgame douteux, il « classifie » en fonction des noms, comme aux pires moments de notre histoire. N'hésitant sur aucun raccourci nauséabond : prénom=religion=origine=immigré...Et il persiste en expliquant ce matin sur BFM que la prison de Béziers est peuplée de gens « d'origine maghrébine ou d'Afrique noire », le sous entendu est bien clair : l'immigré est un délinquant en puissance, voire un terroriste.

Pauvres enfants de Béziers, classés, marqués, fichés dès la maternelle. Et comment leur apprendre les vertus républicaines la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité, quand le premier magistrat de la ville, celui qui est censé représenter la République, ne cesse de les bafouer.

 

Une fois de plus, le dégoût le dispute à la tristesse et à la honte. Mais avec Ménard , on n'est jamais sur d'avoir touché le fond. Le pire est encore à venir.

03/05/2015

Le vrai visage du Front National

 Résultat de recherche d'images pour "journalistes 1 mai"

Vendredi 1 Mai, les journalistes de Canal Plus et de la 5 ont été agressés , frappés et leur matériel détruit avant d'être éjectés manu militari de la manif du FN . Au premier rang des agresseurs , un député européen, Bruno Golnisch . " Au final, ils ont survécu, ils ne sont pas morts, ils ont leurs yeux et leurs membres intacts " a-t-il lancé pour se justifier! Heureusement qu'il n'avait pas une matraque en lieu et place du parapluie avec lequel il a cogné ....

«Je suis déçu de la réaction des militants FN, ils auraient dû frapper plus fort», a commenté sur Twitter, sans ironie aucune, Bruno Clavet.

Dans la même veine, on a vu la violence avec laquelle les Femen ont été dégagées par la milice du FN qui n'a pas hésité à violer un lieu privé, en l’occurrence une chambre d'hôtel ....

Il y a 20 ans ,le 1 Mai 1995, Brahim Bouharam était assassiné par des militants du FN , noyé dans la Seine.

 Ce 1 Mai, le FN a montré son vrai visage, pas celui dissimulé sous les oripeaux de la "dédiabolisation".

 

fnvraivisage.jpg