Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/01/2012

Conseil municipal hors norme!

Ce fut un conseil municipal extraordinaire.
Extraordinaire par son ordre du jour:  la destruction de la vieille poste
Extraordinaire par sa forme : une confrence des présidents de groupe qui décide d'un temps de parole limité à 10 minutes...sauf que cette conférence des pressidents s'est déroulé dans un tête à tête entre le maire et le^président du groupe de la majorité municipale, les autres étant absents faute d'avoir reçu à temps la convocation..... On a connu plus démocratique !
Extraordinaire par son déroulement: Raymond Couderc avait fait venir tous ses colleurs d'affiches dès 5 heures dans les places réservées au public, avec de grandes pancartes. Nous n'avons pas pu accéder à la salle du conseil municipal, étant empéchés d'entrer par la police municipale, très nombreuse ce soir là!!
 
Au nom de la majorité, Florence Crouzet a expliqué, sans rire , qu'il était nécessaire de créer des "espaces de respiration " dans un tissu urbain trop dense, et donc de démolir la poste. Il faudra qu'elle nous explique pourquoi, sur des "espaces de respiration " comme la place Jean Jaurès, le maire veut construire de nouvelles halles.... Mais peut être, cette place est-elle trop vaste à son goût!!
 
Aude Tastavy s'est étonné que le sujet du jour ne soit pas la mise en protection du batiment qui a été détérioré par la volonté du maire. Celui ci n'a pas respecté les différentes décisiosn de justice et savait pertinemement que le permis de démolir était caduc. C'est la politique de la terre brulée et du fait accompli qu'il a mis en oeuvre. Comment d'ailleurs pourra-t-il  faire traduire en justice des Biterrois pour infraction au code de l'urbanisme alors que lui même ne le respecte pas ? Suivant l'exemple du maire, ils n'auront qu'à plaider la relaxe!
 
Pierre Calllamand a eu alors une comparaison judicieuse au vu du comportement de Couderc et de son action: il agit comme Ceaucescu qui a détruit Bucarest pour satisfaire sa mégalomanie.
He oui! Les Roumains avaient le "génie des Carpates", le Danube de la pensée ". A Béziers, c'est  "le génie de l'Orb "  qui détruit le patrimoine de la ville!!
 
Aimé Couquet a demandé la mise en place d'un référendum muniicpal pour trancher la question, indiquant que la question de la Poste était un détonateur .
 
Bien entendu, pendant ce conseil, le public tout acquis à la cause de Couderc vociférait, applaudissant quand le maire ou ses affidés parlaient, hurlant et huant quand c'était l'opposition. Chose curieuse, dans ce bordel généralisé et indigne d'une séance de conseil municipal , le maire n'a à aucun moment réclamé le silence ni fait évacuer la salle. Au contriare; La police municipale avait pour seul objet de museler les Timbrés , relégués dans l'antichambre.
 
Ce fut donc un conseil municipal d'exception et dont l'issue ne faisait aucun doute : la majorité municipale avec à sa t^te le député et adjoint à la culture Elie Aboud , vota comme un seul homme la demande d'un nouveau permis de démolir de la Poste.!
Il est clair que nous allons attaquer ce permis!
 

logo.jpg

Les commentaires sont fermés.