Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/03/2010

Les Biterrois au Conseil Régional

session CR.jpg

Le temps de la division pendant les élections est terminé. L'intérêt collectif du Languedoc-Roussillon prime désormais. » Hier matin, Georges Frêche a fixé le cap à son équipe pour mener sa politique pendant les quatre ans à venir. Parmi les 44 conseillers régionaux de sa majorité, sept représentent un "grand" Biterrois. Soit le double en représentation comparé à la population. Durant la campagne électorale, en première ligne face à Raymond Couderc à Béziers, ils ont croisé le fer, souvent durement. Aujourd'hui, fin des querelles locales et de clochers. Ces nouvelles voix, tout en se fondant dans l'intérêt collectif, voudront quand même peser dans le concert du débat régional. Ils se font remarquer ! Par leur nombre. Sept conseillers régionaux ! Cinq de Béziers, un d'Agde,

un d'Olonzac (lire ci-contre) soit la plus forte représentation d'un territoire au sein de la nouvelle assemblée régionale. A égalité de sièges par exemple avec ceux de l'agglomération montpelliéraine (qui compte quatre fois plus d'habitants). En revanche, comme la majorité des conseillers régionaux (trente-six sur soixante-spet), cinq d'entre eux s'installent ici dans leur premier mandat politique. Précédemment, ils ont parfois été candidats à d'autres élections, mais jusqu'au 21 mars dernier, toujours battus. Cette nouvelle position décrochée après avoir fait campagne derrière Georges Frêche ne semblent pas les déstabiliser outre mesure. Hier à l'heure de l'installation de la nouvelle assemblée, seuls les ors de l'hémicycle de l'Hôtel de région déclenchent un frisson de fierté. « Je suis émue et honorée, confie la biterroise Florence Brutus, je n'étais jamais entrée ici. Je me rends, aussi et aujourd'hui, vraiment compte de l'importance de la confiance des personnes qui ont voté pour nous. Je suis pressée de passer à l'action. » Pour Claude Zemmour, de Béziers, le trait de bonne humeur est un plus exagéré : « Je ressens un grand bonheur, une certaine ivresse... Ca fait chaud au coeur d'être assis en face d'un président que j'admire et pour qui j'ai un profond respect. » Karine Chevallier, professeur d'histoire et de géographie, habituée des visites de parlements (Bruxelles, Paris et déjà celui de la région languedoc Rousillon...) avec ses élèves, est plus mesurée. « C'est moins impressionnant depuis le siège de conseiller que depuis les étages réservés au public. » Quatrième sur la liste du président sortant, l'élue semblait aussi être la candidate la plus motivée de faire entendre la voix de Béziers à la Région. Y aurait-il une pointe de déception de ne pas avoir été désigné comme vice présidente. « Non, je le savais à l'avance, ce qui compte maintenant c'est d'être attentif aux futurprojets avec la volonté de l'intérêt général et de faire entendre la voix de Béziers dans ce concert là. » Une certaine idée du lobbying ? « Non, insistent les élus, le collectif avant tout. Mais déjà sous le précédent mandat de Georges Frêche, notre territoire a profité de 98 M € de crédits. Sous Jacques Blanc, avec Raymond Couderc comme "ministre des finances", 54 M € seulement avaient été votés. » Reste à cette surrepésentation d'élus à faire aussi bien en quatre ans que lors des six derniers.


Ch. GAYRAUD dans Midi Libre

25/03/2010

Qui se sent morveux se mouche !

 


iznogoud.jpgIl n'y a pas à dire, Elie Aboud a la défaite amère ! Lui qui se voyait calife à la place du calife se retrouve rélégué par son mentor au rang de simple exécutant , incapable de prendre une initiative.

Voilà donc que pour redorer son blason et revenir en grâce auprès de Raymond Couderc, il sombre dans la grossièretéet l'invective , traitant de « merdeux » ceux qui constatent qu’en 15 ans de mandat la municipalité Couderc est responsable du délabrement économique de notre ville !



Béziers n’appartient pas à l’équipe municipale actuelle ! La critiquer , ce n’est pas dénigrer Béziers . C’est au contraire déplorer ce qu’est devenue cette ville en 15 ans de gestion de Raymond Couderc !


C'est déplorer un chômage en hausse exponentielle, un centre ville paupérisé avec ses boutiques qui ferment, ses Allées désertes .C'est regretter la destruction de notre patrimoine, que ce soit la caserne Duguesclin ou bientôt l'Ancienne Poste et le square Barthe , sans oublier l'épisode cocasse des phallus.


Quant à dire que la Région présidée par G. Frêche n'a rien fait pour Béziers, c'est se moquer du monde! Au cours des 6 dernières années, la Région a investi 96 millions d'Euros à Béziers, soit quasiment le double de ce qu'avait apporté Raymond Couderc, vice -président chargé des finances de 1998 à 2004.


C'est parce que nous aimons notre ville que nous sommes désolés de voir l'état dans lequel elle se trouve! C'est parce que nous aimons Béziers que nous pensons que les Biterrois méritent mieux . Et c'est pour cela que nous allons oeuvrer , au Conseil Régional, pour Béziers et les Biterrois.


Alors, Monsieur Aboud, je serai moins grossière que vous : qui se sent morveux se mouche !"

 

morvaxenfant-copie-1.jpg

 

Remerciements

Cher camarade, cher ami

Dimanche, nous avons remporté une belle victoire. Nous avons conservé la Région à gauche avec plus de 54 % des voix alors que nous étions dans une triangulaire.

Nous avons de plus battu Raymond Couderc sur Béziers.

Cette victoire éclatante , elle est l'oeuvre de nous tous , militants, qui avons fait campagne.

Si nous sommmes aujourd'hui élus, c'est grâce à vous tous , grâce à cette dynamique collective qui s'est instaurée au cours de ces derniers mois, en dépit de tous les chausse-trappes auxquels nous avons fait face!

Merci à chacun et à chacune!

 

 

22/03/2010

Au Zénith


Georges Freche au Zénith Montpellier
envoyé par zimprod. - L'info internationale vidéo.

08/03/2010

Quelles valeurs?

 

« Je siége au Conseil régional du culte musulman, où l’on m’a dit que la communauté avait besoin de représentants en politique ».

C'est en ces termes que Fatima Allaoui, avait présenté sa participation sur la liste UMP de Raymond Couderc .

Aujourd'hui, c'est au tour d'un des candidats de la liste d'Hélène Mandroux d'annoncer la couleur. Jean Louis Martin «  a réclamé et obtenu une place sur la liste d'Hélène Mandroux » en tant que «  représentant de l'Assemblée de Dieu au sein de l'église évangélique «  et il « veut en profiter pour apporter un témoignage chrétien »!!

Qu'est donc devenue la laïcité? Depuis quand est-on candidat pour représenter un culte, quel qu'il soit?

La laïcité, pilier de notre République, se voit une nouvelle fois bafouée lors de ces élections régionales, et qui plus est par ceux qui devraient s'en faire les plus ardents défenseurs.

Hélène Mandroux aurait-elle oublié l'héritage de nos illustres prédecesseurs qui se sont longtemps battu contre la droite et le clergé depuis la révolution?

La laicité est un principe intangible mais aussi une valeur de gauche. Entre les groupuscules catalans anti IVG, et le représentant de l'église évangélique, la liste socialiste canal Solférino, éprouve bien des difficultés à retrouver ses valeurs!

 

laicite2.jpg

03/03/2010

Réponse

 

Dans l’édition du 2 mars de Midi Libre, Mr Joseph Francis, co-listier de Mr Couderc, nous donne le détail des 40 000 emplois promis par celui-ci. Aéroports ,photovoltaïque, des milliers d’emplois par ci, des milliers d’emplois par là ! Il est à la portée de n’importe qui d’aligner une série de chiffres qui ne reposent sur rien ! Mr Francis a eu tort de s’arrêter en aussi bon chemin : quand on promet la lune en plein soleil, pourquoi se fixer des limites ?

Mr Francis me renvoie –avec une certaine dose de mépris- à ma discipline ! On y apprend au moins le sérieux ! Ce qui semble manquer le plus à Mr Francis.
Manque de sérieux quand il affirme que la Région a oublié Béziers. Lorsque , entre 1998 et 2004, Mr Couderc était Président de la Commission des Finances aux cotés de son ami Jacques Blanc, la ville de Béziers a reçu de la région 55 millions d’euros !

Sous la Présidence de Georges Frêche ,entre 2004 et 2010,elle a eu 96 millions d’euros ! presque le double !!! Sans commentaire !

02/03/2010

agenda

Communiqué de la section Creissanaise du parti socialiste

Réunion publique d’information de la liste


Tous pour le Languedoc Roussillon avec Georges Frêche


Dans le cadre des élections régionales des 14 et 21 mars 2010,la section locale du PARTI Socialiste organise le mardi 2 mars à 19H salle polyvalente une réunion publique d’information animée par  Karine Chevalier quatrième de la liste du président Georges Frêche.Au cours de cette soirée l’accent sera mis sur le bilan du mandat en cours et sur les projets à venir de l’équipe qui sollicitera vos suffrages. Creissanaises, creissanais venez nombreux. , ces élections sont très importantes pour votre avenir , celui de vos enfants et pour la prospérité de votre région