Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/11/2009

Les biterrois sur la liste

609_O301JEU.jpg


Béziers ne truste pas les premières places de la liste héraultaise du PS pressentie pour les Régionales, mais c'est tout comme. Derrière Frêche, en deuxième position, la chef d'entreprise biterroise Agnès Jullian (lire ci-contre). On ne comptera pas le secrétaire fédéral Robert Navarro, pourtant longtemps habitué de Nissan-lez-Ensérune, parmi les Biterrois, mais dès la quatrième place, une autre Biterroise est bien placée : Karine Chevalier, prof d'histoire au collège Lucie-Aubrac et cheville ouvrière de la section 1 du PS local.
Deux femmes pour représenter Béziers aux deux premières places éligibles... « Les deux premiers hommes sont Montpelliérains », sourit Karine Chevalier, tout en convenant que « notre adversaire est aussi le maire de Béziers ». Autant mettre le paquet
sur ses terres.
Karine Chevalier est donc repartie à l'abordage, elle qui avait déjà affronté Raymond Couderc, sans succès, aux sénatoriales. Celle qui n'est autre que la fille de deux anciens élus biterrois, Huguette et Yves Sabah, prend donc goût aux candidatures, maintenant que ses grands enfants lui laissent un peu plus de temps à elle.
Craint-elle que les bisbilles internes au PS puissent ouvrir la porte régionale à Couderc ? « Franchement non, le bilan de Georges Frêche est bon. Les escarmouches d'arrière garde cesseront. » La composition de la liste héraultaise dévoilée risque pourtant de faire des étincelles régionales (lire en page 2 du deuxième cahier), et jusqu'à Béziers intra muros... Le chef de file socialiste local Jean-Michel Du Plaa, très peu en cour à la fédération du PS, avait déjà fort à faire avec les Fulleda, Zemmour (qui doit se contenter de la dix-septième place sur la liste héraultaise pour les régionales) ou autres Callamand. Il voit maintenant monter en puissance une nouvelle adversaire potentielle, Karine Chevalier. Qui prendrait de l'épaisseur si elle était élue à la Région.
Que le premier fédéral du PS, Robert Navarro, vienne chercher des noises à Du Plaa, c'est une affaire entendue. Mais la mouture de la liste pourrait aussi préparer des contre-offensives à l'égard du député Kléber Mesquida. Si les Hauts cantons enregistrent à la 18e place Danièle Mouchague, ex-intendante en retraite du collège d'Olonzac, récemment encartée au PS, et la première adjointe de la mairie de Bédarieux, Rose-Marie Losma, à la 20e place, Georges Frêche et Robert Navarro ont réservé une bonne place - la septième - à l'ancien maire de la Salvetat, le conseiller général Francis Cros. Pas précisément un grand ami de Mesquida. « Et si Cros, qui pourrait perdre son petit canton dans la réforme territoriale, était envoyé pour partir contre Mesquida aux législatives ? », s'interroge un cadre socialiste sous couvert d'anonymat.
Les stratégies sont en tout cas d'actualité. Karine Chevalier fait mine de penser qu'elles n'auront qu'un temps, bref. Hier, Midi Libre l'avait eue au téléphone quelques minutes avant qu'elle ne retourne en formation. Le thème : l'histoire du monde juif. « Cet après-midi, c'est la Cabale », lançait sans plaisanter la socialiste. Les manoeuvres secrètes, c'est de tout temps et sous toutes les latitudes.


Arnaud BOUCOMONT dans Midi Libre

Les commentaires sont fermés.