Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2009

Mieux vaut empocher des dividendes que des indemnités d'accident du travail !

 

Septembre 2005. Christophe, 35 ans, travaille sur le toit d'une caserne de pompiers. Tout à coup, le toit s'effondre . Il fait une chute de 15 métres!

Il s'en sort vivant, le côté droit en miettes. Plusieurs semaines d'hôpital; plusieurs mois en fauteuil roulant; des mois de rééducation. Depuis un an,Christophe est déclaré apte à reprendre le travail mais avec un poste adapté. Bien entendu, dans une petite entreprise de peinture, un poste adapté, ça n'existe pas . Le travail est très physique; les pistolets à peinture trop lourds. De plus, les relations avec l'employeur sont plus que difficiles puisqu'un procès visant à determiner ses responsablités va avoir lieu .

Christophe, qui avant l'accident , était très sportif , craque . Parallèlement, son patron ferme l'entreprise et organise son insolvabilité . Aujourd'hui, Christophe est au chômage . Rien n'a été prévu pour organiser sa reconversion, vu la pénibilité du métier qu'il exerçait.

Pendant la durée de son arrêt , il a perçu des indemnités journalières représentant 80 % de son salaire . Ses revenus ont donc baissé et son avenir professionnel est aujourd'hui très incertain, sans compter les souffrances qu'il endure.

C'est parce qu'il a travaillé, parce qu'il appartient « à la France qui se lève tôt », qu'aujourd'hui, il est cassé. Or pour la droite, si lyrique sur le thème de « la France qui se lève tôt », le fait que les indemnités journalières liées à un accident de travail ne soient pas imposables est une véritable injustice, une entorse à l'équité fiscale!

Haro sur ce scandale! Sarkozy en tête suivi de Coppé, l'UMP veut supprimer ce privilège de » profiteurs »au nom de «  la justice sociale! »

Or, les indemnités journalières des victimes d'accidents du travail ne sont pas un revenu de remplacement mais la réparation d'une perte de salaire due à un risque professionnel et à des conditions de travail souvent déplorables. De plus, la réalité montre que les indemnités qui sont versées aux accidentés du travail sont largement inférieures à celles des accidentés de la route par exemple! Ne pas les imposer n'était qu'une frêle compensation.

Peu importe! Il faut trouver de l'argent pour faire face à l'énorme déficit budgétaire . Mais pas dans n'importe quelles poches. Pas dans les poches des plus riches : protégés par le bouclier fiscal , il n'est pas question de leur demander le moindre effort.

Alors, une fois de plus , ce sont les plus fragiles qui sont stigmatisés (pour l'UMP, ils profitent d'avantages indus) et qui, au nom de la « nécessaire équité fiscale » vont devoir contribuer encore davantage puisque la droite prévoit dans la loi des finances la fiscalisation des indemnités journalières des victimes d'accidents du travail.

A titre de comparaison, le bouclier fiscal, c'est 15 milliards d'€ en moins dans le budget de l'Etat; la fiscalisation des indemnités d'accident du travail, c'est 150 millions d'€.

Le cynisme de l'UMP n'a pas de prix!

 

 

 

Une pétition en ligne circule contre la taxation des indemnités liées aux accidents du travail. Vous pouvez la signer en cliquant sur

http://www.non-taxation-at.net

Commentaires

Hahah , Mon portable s'est écrasé quand je passais en revue karineachevalier.midiblogs.com dernière fois que j'étais ici. Et pour les 2 derniers mois, j'ai été la recherche de ce blog , tellement reconnaissante je trouve une fois de plus ! : D

Écrit par : Sony SLT-A65 | 09/06/2012

Juste pensé que je devais vous écrire une ligne de vous dire que votre karineachevalier.midiblogs.com vraiment génial! J'ai été la recherche de ce genre d'informations pendant une longue période .. Je ne réponds généralement à des postes mais je vais dans ce cas. WoW grande formidable.

Écrit par : сосна мебель | 11/06/2012

Les commentaires sont fermés.