Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2009

Carbone

 

Dans un interview aujourd'hui au JDD , François Fillon vient de déclarer « Que le PS conteste la taxe carbone est incroyable. Ce parti n'a plus d' imagination ni de cap »!

Pourquoi contestons nous l'instauration de cette taxe carbone? Parce qu'elle est fiscalement injuste!

Une fois encore, ce sont les plus modestes qui seront le touchés. Il n'a qu'à considérer l'exemple de la TIPP qui pourrait être assimilée à une tax ecarbone (même si ce n'était pas son objectif ):son poids est 3 fois plus élevé dans le budget des ménages les plus pauvres que dans celui des plus riches . Des véhicules plus anciens - donc davantage consommateurs de carburant- , un habitat plus éloigné du lieu de travail car moins cher , que l'on soit locataire ou propriétaire ( il n'y a qu'à voir les prix des terrains ou les prix des loyers dans les villages), des solutions de transport en commun quasiment inexistantes ou très peu pratiques, tout cela est pénalisant. D'ailleurs, quand le prix des carburants avait explosé, Lionel Jospin ne s'y était pas trompé en créant une TIPP flottante.

Cela peut sembler très bien de vouloir mettre en place une solidarité verticale au profit des générations futures.Mais cela doit-il l'être au détriment d'une solidarité horizontale? D'autant plus que cette solidarité est mise à mal par la politique du gouvernement. L'impôt sur le revenu, le seul impôt progressif qui permet de corriger les inégalités, ne représente plus grand chose dans les recettes de l'Etat , les plus riches bénéficiant de nombreuses niches fiscales et du bouclier fiscal .Est ce juste? N'est ce pas être fidèle à notre " cap" que de le contester?

Quant à l'imagination, il est vrai que la droite n'en manque pas. Avec la taxe carbone, elle fait un coup politique en se peignant en vert ; elle réussit à créer un nouvel impôt en le parant de vertus morales ( qui serait  assez fou pour remettre en cause le nouveau millénarisme qu'est la planète en danger?); enfin, elle renfloue en partie les caisses de l'Etat sans avoir à remettre en cause les 2.5 milliards offerts aux restaurateurs  et sans revenir sur les 15 milliards du bouclier fiscal.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.