Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/05/2008

Victime

Victime.
Dans notre société de plus en plus compassionnelle et larmoyante, ce mot là a de beaux jours devant lui... Et Nicolas Sarkozy s'en est largement emparé. A l'occasion de son premier anniversaire présidentiel, ne voilà-t-il pas qu'il s'en prend à la presse qui, selon lui , ménage Ségolène Royal et le maltraite!

ffa3c4c714a2a205a835d9a221e42c3c.jpg

Quelle maltraitance? Ne pas avoir publié que Cécila Sarkozy n'avait pas voté au second tour de l'élection présidentielle ( le Journal du Dimanche)? Avoir réalisé une interview fleuve et complaisante de la nouvelle épouse (l'Express) ? Présenter un publi-reportage d'une dizaine de pages sur "Un samedi ensoleillé à l'Elysée"? Enlever l'accréditation à l'Assemblée Nationale d'une journaliste qui pose des questions de fond sur les niches fiscales des entreprises à la ministre de l'économie ?17e2506948692a4704e94dedd4722710.jpg
Jusque là, on ne peut pas dire que Sarkozy ait été victime de la vindicte de la presse. Au contraire! D'autant plus qu'il a des liens étroits avec un grand nombre de propriétaires de journaux (Lagardère, Bouygues, Dassaut, etc...).
Il est vrai que la posture de la victime permet d'éluder le fond du problème:Sarkozy et Fillon sont de moins en moins populaires car nos concitoyens constatent chaque jour les effets néfastes de leur politique.Et cela, la presse ne peut que s'en faire l'écho, même en ayant les meilleures intentions du monde à son égard : le "Samedi ensoleillé à l'Elysée "de Paris Match débute ainsi "Aujourd'hui,le moral des Français est en berne. Et la cote du président est encore en baisse dans notre sondage"

Dans l'Antiquité, on se débarassait des porteurs de mauvaises nouvelles. Finalement, rien n'a changé sous le soleil...
91cdafeeea4fe7030b28915c39a77eec.jpg

Les commentaires sont fermés.