Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/04/2008

humeur

Hier soir, sur ITélé, "ça se dispute"avec les 2 duettistes habituels,Nicolas Domenach à gauche et Eric Zemmour à droite. Après avoir allègrement commenté l'intervention de Sarkozy, quelques minutes consacrées au PS et à sa nouvelle déclaration de principes! "Comment peut-on avoir écrit encore quelque chose de si lourd et de si indigeste!"s'insurge Domenach. "Cette déclaration, Sarkozy pourrait la signer! Il n'y a pas l'épaisseur d'un papier à cigarette entre la gauche et la droite", glapit Zemmour.
Certes, pour ce qui est du style, on peut toujours mieux faire..mais ce n'est pas illisible ni incompréhensible pour le commun des mortels. Les militants de base savent lire et ne sont pas des abrutis comme le sous entend la réflexion méprisante de Domenach.
Pour ce qui est du fond, je ne vois pas comment Sarko pourrait signer cette déclaration sans barguigner!
Lui, l'auteur de la loi sur la rétention de sureté, un héritier de la philosophie des Lumières? Quelle imposture!
Lui qui après avoir inventé pour quelques milliers de foyers très aisés un "bouclier" pour les protéger du fisc pourrait prétendre à une quelconque filliation avec le 9f7202fcf106085413faffcfc70fca4b.jpgmouvement ouvrier? Le même qui entend créer le RSA en le finançant par la prime pour l'emploi, autrement dit en prenant aux "pauvres" pour aider les plus pauvres! Curieuse conception de la solidarité, d'ailleurs!
Quant à la la laïcité qui fait partie de nos valeurs fondamendales, il n'y a pas plus contempteur que lui sur le sujet. Je vous renvoie aux discours de Latran, de Ryad ainsi qu'à ce qu'il a dit jeudi sur le sujet.
Eric Zemmour devrait prendre un peu de repos. A force de vouloir faire le bel esprit, il finit par dire n'importe quoi..

25/04/2008

La fabrique des sans papiers

Un de nos camarades de section, Majib , est marocain et est venu s'installer il y a quelques années à Béziers où se trouvait déjà une partie de sa famille. Muni d'un titre de séjour régulier, il travaille dans l'entreprise de son frère Nourdine, avec un contrat de travail régulier. Là, il rencontre une jeune femme, se marie...Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Au bout de quelques années, le couple bat de l'aile....
Majib prend du recul et part en vacances seul. A son retour, sa femme a déménagé ses affaires et entame une procédure de divorce. Et c'est là que les ennuis commencent....Quand Majib, comme chaque année, demande le renouvellement de son titre de séjour, il se heurte à un refus de la préfecture et reçoit un avis d'expulsion.
De nombreuses démarches sont entreprises:Majib est certes séparé de son épouse mais il a un contrat de travail légal et son frère tient à le conserver pour faire tourner son entreprise. Rien à faire.
Il perd donc son emploi et n'a plus de papiers. Il vit dans la clandestinité, avec la peur au ventre, dormant à droite à gauche, faisant des petits boulots par ci par là... au noir , bien entendu.
Majib était bien intégré - un travail, une famille; le voici désintégré. Pourquoi?


e22f36d73f8f8109141447de2a32afeb.jpg

Majib entre Robert Navarro, député européen et Dominique Navarro

21/04/2008

"Rétention de sureté, une peine infinie"

Le film " rétention de sureté, une peine infinie", réalisé par Thomas Lacoste et coproduit par le syndicat de la magistrature vient de sortir. Ce documentaire d'une heure récapitule l'ensemble des lois sécuritaires promulguées depuis 6 ans ( lois Perben, peines planchers,....) et montre leurs implications. Au son d'une musique qui donne un sentiment d'oppression, alternant des extraits de "Minority report"de Stevent Spielberg,des interviews de magistrats, avocats, psychiatres, 7724a5a62f4d9fedc4fbade8e048f378.jpgphilosophes ,Thomas Lacoste décrypte les présupposés de la loi de rétention de sureté qui bafoue les fondements du droit et enterre les principes philosophiques des Lumières . Il en analyse les dérives: on passe d'une justice de responsabilité à une justice de sureté, comme l'a si bien démontré Robert Badinter. On n'est plus responsable de ce que l'on fait mais de ce que l'on pourrait éventuellement faire...autrement dit de ce que l'on est. Alors que la peine de mort est abolie, on établit une peine de mort sociale.
Ce film, à voir et à recommander sans modération, peut être visionné sur le site de "l'autre campagne".On peut signer la pétition contre l'abolition de la rétention de sureté en cliquant ici

18/04/2008

Béziers : le centre Albert Camus, un bel écrin vide?

Le centre Albert Camus vient d'ouvrir ses portes. C'est une très belle réalisation: 1500 m² dévolus à la culture et aux loisirs pour les habitants de la Devèze ; un espace lumineux et fonctionnel avec une vaste salle polyvalente, salle de danse, théâtre, des salles spécialisées pour différentes activités.

Il est malheureusement regrettable que l’équipement interne ne soit pas à la hauteur de la beauté du bâtiment.

C’est ainsi que la salle informatique ne comporte que quelques ordinateurs hors d’âge. Quant à la bibliothéque, il est vraiment déplorable qu’elle n’aligne dans ses rayonnages que de vieilles collections de livres ( dont certains ont plus de trente ans) usés jusqu’à la corde, bref peu attirants.

Alors que ces dernières années les éditeurs ont fait énormément d'efforts pour proposer des collections attractives, alors que la littérature de jeunesse a désormais acquis ses lettres de noblesse, ce n'est pas avec de vieux livres au contenu dépassé que l'on donnera aux enfants et aux jeunes le goût de la lecture.

Comment n’a-t-on pas pensé que l’inauguration d’un bâtiment neuf devait s’accompagner de la présentation de matériel et de livres neufs ?

J'ose espérer que ce n’est que provisoire , que de nouveaux matériels (livres et ordinateurs) arriveront rapidement et que ce n'est qu'une question de temps. Faute de quoi, le centre Albert Camus sera un bel écrin mais un écrin vide.

14/04/2008

Gestionnaire et pragmatique?

Gestionnaire et pragmatique. C'est ainsi que la droite a toujours aimé à se présenter.
Petit retour en arrière. Juillet 2007, dans l'euphorie de ss victoire, Nicolas Sarkozy invente « le paquet fiscal ». 15 Milliards de dépenses qui devaient créer « un choc de confiance ».Comment?
► Des cadeaux fiscaux pour les plus riches , pour ceux qui n'en ont pas besoin.
Cet argent public dilapidé a-t-il provoqué un afflux de capitaux en France? A-t-il ramené ,comme le prétendait le gouvernement, un seul émigré fiscal?A-t-il permis d'augmenter la croissance?Alors,bonne gestion ou choix purement idéologique?

► Des heures supplémentaires défiscalisées présentées comme le remède souverain à la baisse du pouvoir d'achat.Mais les heures supplémentaires, qui en bénéficie? Pas les chomeurs ni les retraités;pas tous les salariés car pour cela, encore faut-il que les carnets de commande de l'entreprise soient pleins. Et puis ce dispositif coûte 4,1 milliards à la collectivité alors qu'il ne produit que 3,8 milliards de gain de pouvoir d'achat:.Gestion rigoureuse de l'argent du contribuable ou choix purement idéologique?

Nicolas Sarkozy s'est autoproclamé le président du pouvoir d'achat et de la revalorisation du travail. Pourquoi ne pas avoir avoir augmenté la Prime pour l'emploi? Ainsi, il aurait revalorisé le travail tout en augmentant le pouvoir d'achat de ceux qui en ont réellement besoin et en étant socialement juste.Mais, ce n'est pas ce choix qui a été fait....

Aujourd'hui, la note qui nous est présentée est plus que salée:coupes sombres dans le budget de l'état pour trouver difficilement 7 milliards d'euros, allongement de la durée de cotisation pour les retraites,régime amigrissant pour la Sécurité Sociale pour laquelle ,après avoir inventé les franchises médicales, on va modifier les règles de remboursement. La droite cigale a vidé les caisses .Alors, bonne gestionnaire ou aveuglée par ses choix idéologiques?

15e810dd6350d175c217064e86e0450b.gif

03/04/2008

"Saignare, purgare..."

"La Réforme !la Réforme! la Réforme!". C'est au son de ces mâles paroles que les députés UMP se sont levés comme un seul homme pour ovationner hier , à l'Assemblée, le ministre de l'Education Nationale.
La réforme? Quelle réforme?
Celle qui consiste à vider toujours plus les établissements scolaires de leurs adultes? Depuis 2002, depuis que la droite est au pouvoir, c'est l'hémoragie.Cela a commencé par la supression des aide-éducateurs : des milliers d'emplois supprimés! Cela a continué avec la diminution des surveillants. Et maintenant, ce sont les profs qui disparaissent. A coup de 2 à 3000 suppressions de postes par ci par là. Cette année, on fait encore plus fort: 11000 d'un seul coup! Qui dit mieux?
L'éducation nationale est malade. Il n'y a qu'à voir le classement des élèves français dans les comparaisons internationales. Dans nos classes, nous nous colletons avec des difficultés de plus en plus grandes.
Mais à force de saigner le malade ou de le purger, on finira par l'achever!